Public conseillé : toutes les personnes ouvertes d’esprit, tolérantes, prêtes à être confrontées à des blagues quelque peu « olé-olé » (mais vraiment quelque peu).

Public déconseillé : toutes les personnes qui, malheureusement, ne savent pas lire (bien entendu) ; toutes les personnes n’aimant ni l’anglais, ni l’arabe, ni le romani, ni les adolescent·e·s… Bref, Éric Zemmour.

 

Titre du livre : La Faute de l'orthographe

Sous-titre du livre : La Convivialité

Nom des auteurs : Arnaud Hoedt et Jérôme Piron ; préface d’Alain Rey

Noms de l'illustrateur : Kevin Matagne

Détails sur les auteurs :

Il fut un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre où Arnaud Hoedt et Jérôme Piron étaient tous deux professeurs de français en Belgique. Lassés de devoir couvrir de rouge des feuilles entières de lettres et de mots, de devoir répondre « parce que c’est comme ça » aux élèves qui demandaient pourquoi, lassés d’être pris pour des « curés de la langue », lassés de devoir tenir leur langue dans leur poche, de devoir éviter de débattre malgré leurs études de linguistique qui les avaient bien convaincus que souvent les normes qui régissent le français sont absurdes et arbitraires, ils décidèrent ensemble d’écrire un spectacle convivial et détendu, qu’ils joueraient sur scène sans pourtant y être montés une fois, pour dédramatiser et démystifier cette orthographe que certain·e·s voudraient figée, que d’autres voudraient simplifiée, que d’autres encore voudraient ne plus jamais revoir… C’est d’une simple phrase qu’en septembre 2016, La Convivialité ou La Faute de l’orthographe est née : « L’orthographe est un marteau ». Durant l’été 2019, les deux « non-acteurs » furent chroniqueurs sur France Inter.

Philippe Blanchet est depuis des décennies déjà un des pionniers de la linguistique — et plus précisément de la sociolinguistique, qu’il enseigne à l’Université Rennes II. Il est l’inventeur du terme glottophobie en 2016, l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages en français, de dix en provençal et d’une dizaine de méthodes d’apprentissage de cette même langue.

Malgré son « écriture bien à lui » pour reprendre la formule d’Hoedt et Piron, Kevin Matagne a pu être laborantin dans une usine de chaux, restaurateur de meubles, programmeur, designeur de sites, professeur de photographie et de sérigraphie, églomiseur (ne me demandez pas ce que cela signifie…), doreur, conseiller artistique, réalisateur de films d’animation, sculpteur en images de synthèse, maquettiste 3D, et bien d’autres choses encore… Il est actuellement dessinateur de bandes dessinées (comme en témoigne le dernier chapitre de La Faute de l’orthographe), accessoiriste, régisseur, chargé de la photo et de la vidéo du spectacle La Convivialité.

 

Maison d'édition du livre : Textuel

Collection du livre : Histoire

Date de parution : le 4 octobre 2017

Prix (en France métropolitaine) : 17 €

Format : 18,8 × 13,5 × 1,8 cm

Masse du bouquin : 320 grammes

ISBN (numéro d’identification du livre) : 978 – 2 – 84597 – 641 – 2

Nombre de pages : 143 pages

Version numérique : non existant en version numérique